Le chou-rave

 

 

 

Le terme « chou-rave » est apparu dans la langue française en 1600. En latin, caulo-rapa veut dire « chou-navet », tandis que gongylodes signifie « genoux » par allusion au fait que la partie bulbeuse, qui repose sur le sol, donne l'impression que le plant est agenouillé. Dans certaines régions de France, on l'appelle « colrave » ou « chou pommé » et, pour le décrire botaniquement, on dira qu'il s'agit d'un tubercule aérien, le chou-rave n'étant pas à proprement parler une racine, mais plutôt un renflement de la tige.

(Vu sur : https://www.passeportsante.net/fr/ )

 

Idées recettes

 

Chou-rave poêlé          (vu sur Marmiton.fr)   30 min 5 / 5  sur 39 avis

Ingrédients : huile, chou, persil

On obtient un accompagnement tendre au goût délicat. Servir avec une viande, par exemple de l'agneau qui se marie très bien avec.

Note de l'auteur   Si vous avez des problèmes à la cuisson ou des envies de changement, voici quelques suggestions: 1- faire les rondelles plus épaisses (1/2 cm) 2- précuire à l'eau une quinzaine de minutes (comme des pommes-de-terre) 3- réduire le temps de cuisson à la poêle derrière.

 

Choux-raves et pommes en rémoulade...Pour accéder à d’autres recettes, vous pouvez vous rendre sur le site de recettes de cuisine CuisineAZ.com, qui propose entre autres, les recettes suivantes : recettes à base de chou ravegratin de chou ravesoupe de chou rave

 

..........................................................................................................................................................................

 

Valeur nutritive

www.toutvert.fr/chou-rave-bien-mieux-reputation

Pourquoi s’en priver ? Très digeste, le chou-rave est d’un grand apport en vitamine C, justement à la saison où les fruits se raréfient.

Autre vertu et non des moindres : de toute la famille des choux, il est avec le brocoli, celui qui contient le plus de sulforaphane. Autrement-dit, de propriétés antioxydantes. Si la science se garde bien d’en tirer des conclusions définitives,  le chou-rave est indéniablement riche de ce composé organosulfuré.

Plus précisément, dès lors que la plante est « blessée » par la mastication, les glucosinolates qu’elle contient se transforment en sulforaphane : soit en molécules qui deviennent actives au contact de la flore bactérienne intestinale.

Ces molécules limiteraient le développement de certains cancers (les reins, les ovaires, les poumons) freineraient la croissance de cellules cancéreuses, voire de métastases. En outre, le sulforaphane détruit le H. Pylori, la bactérie susceptible d’infecter l’estomac et de causer un ulcère.

Intéressant: Comment conserver vos fruits et légumes sans frigo !

Une excellente prévention, en tous les cas. De plus, le chou-rave facilite le transit intestinal et l’assimilation du fer par l’organisme